La fabrication d'une paire de chaussures se réalise en plusieurs étapes :

  • la fabrication de la tige (qui désigne le dessus de la chaussure),
  • le montage (qui consiste en l'assemblage de la tige et de la semelle)
  • la finition.
     

La coupe des différentes pièces, la préparation au piquage et le piquage donne naissance à la tige de la chaussure.
Pour effectuer le montage, la tige de la chaussure est disposée sur une forme (symbolisant le pied), puis les éléments sont assemblés suivant un certain procédé de fabrication.

Il existe plusieurs procédés de fabrication. Aujourd'hui, le mode de fabrication le plus utilisé au monde est le soudé. Il repose sur l'utilisation de différentes colles pour associer la tige et la semelle de la chaussure. Le procédé du collage nécessite beaucoup de préparation et beaucoup de rigueur, car tout écart pourrait compromettre la solidité de la chaussure.

Les principaux autres procédés sont :

 

Vous trouverez ci-dessous une illustration décrivant chacune de ces techniques:

 

Le cousu Mocassin

 

Le cousu Mocassin  

 

Le cousu Blake

Le cousu Blake

 

Le cousu Goodyear ou trépointe

Le cousu Goodyear ou trépointe

 

Le Cousu Norvégien

Le Cousu Norvégien

 

 

Le cousu Sandalette

Le cousu Sandalette

 

 

Le cousu San Crispino

Le cousu San Crispino

 

 

Le cousu California

Le cousu California

 

 

L'injecté

L\'injecté

 

Le Vulcanisé

Le Vulcanisé

 

 

 

Le cousu retourné

Le cousu retourné

 

 

Les illustrations ci-dessus sont extraites du livre La Chaussure sous toutes ses Coutures publié en mai 2008 par CTC – www.ctc.fr/la-chaussure